Est-ce que vous rêvez d’avoir un mobile équipé d’un écran entièrement pliable

Dans un musée, l’IBM Simon. Sans le savoir à l’époque, la société IBM avait inventé le premier téléphone cellulaire de l’intrigue. Un appareil équipé d’applications et d’un écran digital qui le rendait pleinement futuriste. C’était bien avant l’iPhone. Bien avant le monde numérique sur les réseaux mobiles et la technologie meilleur qui tient dans la poche. Avant, c’était il y a 20 ans. Cette année-là, le premier téléphone cellulaire de l’intrigue faisait son apparition. Son nom ? Le Simon Phone. Avec des applications intégrées et un écran digital, ce téléphone cellulaire futuriste à l’époque est aujourd’hui une relique qui a pris place dans un musée, celui des Sciences de Londres. Et si son nom vous intrigue, l’explication est toute simple. Vous connaissez l’effet ‘ Jacques a dit ‘ ? Le modèle anglophone s’appelle. ‘ Simon says ‘. L’idée était donc de proposer un mobile qui fait tout ce que vous voulez, de manière courant et aisé, à l’image de ce jeu enfantin. Ce téléphone cellulaire était équipé d’un stylet pour presser sur son écran digital, un gadget pleinement futuriste en 1994, qui en faisait même un appareil en avance sur son temps. Par ailleurs, outre les appels, ce mobile avait d’autres fonctionnalités : calendrier, dessin, prise de notes, mais également un organiseur à la hauteur du calendrier et des client potentiel. Mais cette machine commercialisé à partir d’août 1994 avait aussi quelques défauts. Il faisait 23 centimètres de long pour 500 grammes à la pesée, et on constate bien dans la vidéo que la prise en main n’est pas idéale. Mais son plus gros manque venait de son autonomie. En appel, il ne tenait qu’une heure montre en main. Un peu limite, même pour l’époque. Il était tout de même révolutionnaire, c’était le premier appareil à allier les composants d’un PDA ( Assistant Numérique Personnel ) avec de la technologie mobile. ‘ Le Simon a été le premier appareil qui a pris ces deux composants et à les mettre ensemble dans un seul beaucoup ‘, a déclaré Mme Connelly, d’IBM. Ce mobile avait aussi la capacité de mettre des applications tierces, comme des games, des feuilles de calcul ou bien encore de la cartographie. En cela, il était vraiment le précurseur de l’iPhone. C’est ainsi qu’on peut dire que ce fut le premier téléphone cellulaire, quand bien même à l’époque ce mot n’existait pas encore et surtout pas le smartphone pliable officiel.

La marque coréenne confirme la production de son téléphone cellulaire à écran pliable le 20 février lors de la conférence que tous les fans de téléphonie épieront

C’est officiel. En plus de la nouvelle génération de Galaxy S10, la marque coréenne profitera de la conférence Unpacked du 20 février à San Francisco pour lever le voile sur son premier téléphone cellulaire pliable. Le fabricant sud-coréen a confirmé l’information ce lundi 11 février par l’intermédiaire d’une vidéo publiée sur Twitter dans laquelle apparaissent plusieurs composants courbés tutorés du message ‘ The Future Unfold ‘ ‘ Unfold ‘, que l’on peut traduire par ‘ le futur se déplie ‘. La firme devrait donner de nouveaux renseignements sur ce fameux téléphone cellulaire capable de se déplier pour procurer une surface d’affichage digne de celle d’une tablette. Son design terminal et sa date de sortie pourrait être révélées pour l’occasion. Mais sa commercialisation devrait intervenir dans les semaines à venir dans l’année afin de ne pas éclipser le lancement des trois nouveaux Galaxy S10 pour le dixième anniversaire de la gamme. L’événement sera à suivre en direct avec notre envoyé spécial in situ. Au Bill Graham Civic Auditorium de San Francisco, la marque coréenne espère sonner le début d’une nouvelle âge pour la téléphonie. Le premier vendeur mondial de téléphone cellulaire est convaincu que les téléphones mobiles pliables seront la motorisation d’une révolution des usages. La marque dit bosser sur le dossier depuis plus de cinq ans pour perfectionner cette nouvelle aptitude utilisateur. Elle fait le pari que cette innovation pourra relancera un marché saturé. Peu de conseils ont filtré sur les fonctionnalités de ce nouveau type de téléphone cellulaire. En novembre, lors de sa conférence programmeurs, la marque avait brièvement montré un concept d’écran de la taille d’une tablette ( 7, 3 pouces ) capable de tenir dans la poche une fois replié ( 4, 5 pouces ) et partagé quelques grandes lignes de sa plateforme ( jusqu’à trois applications simultanées, passage rapide du mode réduit au mode rapide pour les vidéos ). Ce futur téléphone cellulaire pliable, qui pourrait répondre au nom de Galaxy Fold ou Galaxy-F, devrait être proposé à un tarif très élevé, sans doute plus élevé que 1. 700 dollars. Excepté la marque coréenne, Huawei, Xiaomi et Oppo sont lancés dans la course. La marque chinoise Royole est seule sur le marché. Son modèle, dont la version finale était proposée lors du dernier CES de Las Vegas, est facturé 1. 400 euros. Mais il n’avait pas vraiment convaincu les observateurs. Excepté le Galaxy S10 et ce premier modèle opérationnel de téléphone cellulaire pliable, la marque coréenne devrait aussi profiter de l’événement pour présenter une nouvelle paire d’oreillettes sans-fil pour rivaliser avec les AirPods d’Apple ainsi qu’une nouvelle version de sa montre connectée Galaxy Sport.

Apple domine le marché des téléphones mobiles à plus de 800. Avec 79% des parts et c’est pour cela que la marque lance le téléphone cellulaire apple pliable

Désormais, Apple n’apportera plus les volumes de ses ventes ( uniquement les revenus générés par ses ateliers ). Il va donc falloir plus que jamais s’appuyer sur les doigts mouillés des maisons d’analyses comme Gartner pour se faire une idée de l’état du marché. La dernière livraison du groupe porte sur le marché du téléphone cellulaire au troisième trimestre ( le dernier pour lequel Apple a précisé les volumes proposés, alors profitons-en ). Le constructeur de l’iPhone est troisième du classement avec quarante-cinq, 7 centaines de milliers d’appareils proposés. Apple s’étale sur 11, 8% du marché, tout comme l’an dernier à la même époque ( avec une croissance de 0, 7% seulement ). Les iPhone XS/XS Max et XR seront-ils suffisants pour remettre du jus dans la motorisation de la croissance ? On en aura une meilleure idée en janvier, même s’il faudra deviner le nombre d’unités vendues. Le champion du troisième trimestre, c’est Huawei. Même si les téléphones mobiles du constructeur chinois sont très peu proposés aux États-Unis, ils cartonnent partout ailleurs : avec 52, 2 centaines de milliers d’appareils écoulés, Huawei a enregistré une progression de la demande de 43%. Huawei s’étale sur 13, 4% du marché, avec une première place en Chine et une troisième position dans de nombreux pays dans l’UE. La marque coréenne reste première du classement, mais ses volumes ( 73, 3 centaines de milliers, -14% ) et sa part de marché ( 18, 9% ) sont en fort recul d’une année sur l’autre. Gartner relève qu’il s’agit de la plus forte diminution de la marque coréenne depuis que les analystes mesurent le marché du smartphone… Les Galaxy S9/S9 et Note9 n’ont pas su redonner envie aux testeurs cette année ( le Galaxy S10 avec son trou dans l’écran y parviendra-t-il ? ). Le marché du téléphone cellulaire, dans sa globalité, a vendu un total de 389 centaines de milliers d’appareils. Un chiffre en progression de 1, 4%. La généralisation de l’USB-C à l’importance du Lightning, n’est pas pour immédiatement, écrit le site web japonais Macotakara. Les iPhone 2019 ainsi que le prochain ‘ iPad mini 5 ‘ sont bien partis pour demeurer munis de Lightning, indiquent les sources de l’application auprès des accessoiristes. Pour l’iPhone, la raison avancée est d’ordre économique. Passer à l’USB-C obligerait à communiquer des EarPods USB-C, un nouveau câble de connexion USB-C et un adaptateur domaine plus onéreux aussi, du type de celui inclus avec les iPad Pro, le standard 18W ( 35 euros ) compatible Power Delivery pour une recharge plus rapide. Les iPhone 2019 continueraient d’être livrés avec le petit adaptateur domaine de 5W. Apple ne souhaiterait pas non plus modifier l’énorme écosystème qui s’est formé autour de son port Lightning. La Pomme a cependant déjà franchi le pas vers l’USB-C pour les iPad Pro 2018 ( et le MacBook avant cela ) et il paraitrait logique de tout normaliser.

Xiaomi met sur le marché son premier téléphone cellulaire pliable que son président à présenter lors d’une vidéo qui fait le buzz

Le cofondateur de Xiaomi a posté une vidéo illustrant le futur téléphone cellulaire pliable de la marque en train d’être utilisé. Celui-ci a la spécificité d’être en mesure d’être plié à deux reprises. Le constructeur recherche un nom pour son prototype et demande des suggestions à sa communauté. C’est l’une des tendances mode dont on définit beaucoup parler ceux-ci temps : les téléphones mobiles pliables. Depuis la production officielle du Royole Flexpai, mais également et aussi du prototype Infinity Flex Display de la marque coréenne, on définit diverses bruits de couloir et informations en ce qui concerne les projets de plusieurs constructeurs autour de ce type de produits. C’est ainsi que récemment le leaker evleaks publiait une vidéo d’un intrigant téléphone cellulaire pliable dont deux pans de l’écran étaient rabattables ( l’équipement pouvait donc prendre trois formes ). Evleaks précisait à ce moment-là que ce produit semblait être un prototype de Xiaomi, mais il n’en était pas certain. Le doute n’aura pas duré très longtemps puisque maintenant c’est carrément Lin Bin, le cofondateur de Xiaomi qui poste une vidéo sur son compte Weibo montrant exactement le même téléphone cellulaire pliable en train d’être utilisé pour regarder des contenus et acheter sur les social médias. Il ne s’agit là que de l’officialisation d’un concept de téléphone cellulaire pliable, mais cela permet de nous montrer que Xiaomi planche bel et bien sur un smartphone pliable pouvant adopter trois coffrets : tablette, petite tablette, téléphone cellulaire compact. Cette vidéo permet aussi d’avoir un bref échantillon de l’épaisseur du produit une fois les deux extrémités de l’écran repliées. Dans son message accompagnant la vidéo sur Weibo, Lin Bin nette que le nom de ce futur produit n’est pas défini. L’homme d’affaires en appelle à la communauté des fans pour baptiser le téléphone cellulaire et suggère notamment « Mi Mix Flex » ou « Mi Dual Flex ». Il nette aussi que le téléphone cellulaire tourne sous une version conforme de MIUI. Reste maintenant à savoir quand l’article pourra voir le jour.

Les téléphones mobiles pliables arrivent ! Ok, mais cela sert à quoi finalement ? On vous offre la solution

Pour le moment, cette innovation est encore jeune, certains problèmes peuvent apparaître notamment des problèmes logiciels. Android et ses applications ne sont pas vraiment optimisées pour ce type de technologies. C’est pourquoi Google travaille beaucoup sur ces futurs téléphones mobiles pliables et a même fait une collaboration avec la marque coréenne pour ses futurs téléphones mobiles pliables. En effet, lors de l’Android dev summit, Google a annoncé une correspondance native des écrans pliables dans Android. Windows lui, aura beaucoup moins de soucis à s’adapter aux écrans pliables puisqu’il est déjà adéquat à truffés de genres d’écrans. Des écrans flexibles par ci et par là, tous les ans, les téléphones mobiles pliables reviennent sur la toile et à chaque fois, c’est soit pour annoncer le retardement de la sortie d’un téléphone cellulaire pliable, soit pour montrer un brevet déposé par une société. De jour en jour, cette innovation nous s’avère de plus en plus lointaine et de plus en plus irréaliste. Pourtant, beaucoup d’écrans flexibles font leur show notamment aux conventions comme le CES. Les constructeurs nous mettent en vente déjà du rêve avant même la sortie des téléphones mobiles pliables. Mais… OÙ sont-ils ? Où en sommes-nous sur les téléphones mobiles pliables ? Royole Flexpai : Le seul téléphone cellulaire pliable à être commercialisé sur le marché. ENFIN ! Même après plusieurs mois de commercialisation, c’est toujours le SEUL téléphone cellulaire pliable à être disponible sur le marché. Le Royole Flexpai était même l’une des acteurs du CES 2019 ! A titre de piqûre de rappel, le Royole Flexpai a un écran OLED flexible de 7. 8«, un Qualcomm Snapdragon 855 et d’une batterie de 3970 mAh. Pour plus de conseils, nous avons déjà parlé du Royole Flexpai dans cette page. Étant donné que c’est le premier à être sur le marché, il est bien évidemment rempli de défauts, mais c’est l’article qui a prouvé qu’il est possible de faire un téléphone cellulaire pliable opérationnel ! Premier téléphone cellulaire pliable mondial par Royole sur fond sombre Samsung « Galaxy F » : Le plus attendu de tous. Cela fait maintenant depuis presque 7 ans que la marque coréenne a présenté sa solution d’écrans flexibles, mais le constructeur coréen n’a toujours pas sorti de téléphones mobiles pliables. Au fil du temps, le constructeur repousse la sortie d’un tel téléphone cellulaire. Cependant, sa sortie approche, de plus en plus de bruits de couloir apparaissent et certaines parlent d’une sortie « d’ici un à deux mois » avec les Galaxy S10. Le téléphone cellulaire est déjà apparu très brièvement à la dernière la marque coréenne Developer Conference, mais elle était sous une protection qui rendait le téléphone cellulaire inconnue. Nous nous attendons à une grande batterie, un bon écran, la 5G… Mais surtout, un téléphone cellulaire pliable complet, stable et grand public. Xiaomi « Mix Flex » ou « Mi Flex » : le futur Flagship killer ? En interne, Xiaomi développe aussi son téléphone cellulaire pliable ! La marque a par ailleurs montré son prototype au grand public pour demander son nom s’il devait sortir un jour ! Au programme, un large écran pliable en deux fois, MIUI… Et c’est tout. Peu de conseils sont disponibles sur ce téléphone cellulaire. Il existe de grandes probabilités que ce dernier ait un écran OLED. Huawei : un téléphone cellulaire pliable 5G en préparation ? Malgré les tensions commerciales que l’entreprise rencontre, la firme continue toujours d’évoluer. En effet, peu avant le Nouvel An, le 1er février 2019, Huawei a dévoilé sur Twitter un teaser pour le MWC 2019 ! Avec ce teaser, elle confirme non seulement sa présence, mais également ce qu’elle y prépare pour l’événement ! On y constate un V avec des bords brillants accompagné d’une mention « Connecting to the future«. Tout laisserait se mettre en tête qu’un téléphone cellulaire pliable avec une probable connectivité 5G serait en préparation ! Sony, Apple, Microsoft, LG, tous les constructeurs s’y mettent à cette innovation et tous sont à la course contre la montre ! Même Intel préparerait un « appareil pliable » ! C’est en tous cas ce que les brevets déposés récemment laissent se mettre en tête. Il est possible que ce dernier tourne sous Windows contrairement aux autres ! Quel est la postérité de cette innovation ? Pour le moment, cette innovation est encore jeune, certains problèmes peuvent apparaître notamment des problèmes logiciels. Android et ses applications ne sont pas vraiment optimisées pour ce type de technologies. C’est pourquoi Google travaille beaucoup sur ces futurs téléphones mobiles pliables et a même fait une collaboration avec la marque coréenne pour ses futurs téléphones mobiles pliables. En effet, lors de l’Android dev summit, Google a annoncé une correspondance native des écrans pliables dans Android. Windows lui, aura beaucoup moins de soucis à s’adapter aux écrans pliables puisqu’il est déjà adéquat à truffés de genres d’écrans. Il est possible que les écrans pliables deviennent la technologie pour les années à venir, mais peut-être pas sur la longue durée. Même si le téléphone cellulaire a encore de jolies années devant lui, il arrive bientôt à sa fin de vie. Dans la postérité, nous pouvons espérer des outils tout-en-un, peut-être sans écran, sans port, sans attaches, sans batterie. Pour le moment, restons dans notre époque et soyons réalistes.